La finance est étrangère à l’éthique. On lui doit pourtant des avancées majeures, comme illustré ici et . Il en est de même de la science à qui nous devons le confort de nos vies modernes mais dont certains champs de recherche défient la morale (clonage, armement, eugénisme, OGM, …) À l’instar de la science, la finance requiert un vernis politique pour en circonscrire la pratique. Le problème est que nos élus témoignent d’un profond déficit de compréhension à son égard. La part belle est alors faite aux préjugés. Les billets qui suivent illustrent certaines erreurs de vision reposant sur cette méconnaissance du fonctionnement des marchés.